L'élaboration du statut particulier des personnels de la santé à son stade final

L'élaboration du statut particulier des personnels de la santé à son stade final

L'élaboration du statut particulier des personnels de la santé est actuellement à son stade final, a indiqué lundi à Boumerdes le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi.

 

"Les revendications des personnels et des syndicats du secteur ont été débattus dans un cadre de concertation, de manière à permettre la prise en charge de l’ensemble des préoccupations des personnels du secteur de la santé", a indiqué le ministre dans une déclaration à la presse, en marge d'une visite d'inspection à des établissements de santé à Boumerdes.

Il a estimé que la feuille de route élaborée, en s’appuyant sur le dialogue avec les syndicats et les personnels de la santé, "est le cadre idéal pour la prise en charge de toutes les revendications des employés du secteur, quel que soit leur grade", car, a-t-il assuré, "le dialogue est l’outil principal de la résolution de tous les problèmes".

Le ministre a relevé, par ailleurs, que la wilaya de Boumerdes a bénéficié, ces dernières années, d'importants projets de développement qui ont contribué au développement du secteur et à la prise en charge de toutes les questions sanitaires à son niveau.

Procédant à l’inauguration de l'Institut national de formation supérieure paramédicale, d'une capacité de 250 places pédagogiques et de 200 lits d’internat dans la banlieue de Boumerdes, M. Saihi a affirmé que cet établissement est "prêt à accueillir des stagiaires".

Après avoir noté que les travaux de réalisation d’un hôpital de 240 lits dans la ville de Boumerdes "sont très avancés et seront réceptionnés dans six à huit mois", le ministre a ajouté que des instructions ont été données en vue d’"accorder une importance particulière au pavillon des urgences de ce futur hôpital, en le rendant indépendant des autres services, avec la nécessité d'une gestion numérique de ce pavillon et de tout l'hôpital", a-t-il précisé.

S'agissant de l'hôpital général de 120 lits de la ville de Boudouaou (à l'Ouest de la wilaya), M. Saihi a indiqué que "sa mise en service interviendra dans 3 à 4 mois", signalant qu'il est destiné à la prise en charge des besoins des habitants de cette ville et des communes avoisinantes, dont celle de Reghaia (wilaya d’Alger).

Le ministre a aussi fait part d’autres projets, en cours de réalisation, dont un hôpital de 60 lits à Khemis El Khechna, tandis qu’un autre projet d’un hôpital de 60 lits est en phase d'inscription pour réalisation au profit de la commune de Baghlia, alors qu'une polyclinique a été inaugurée, ce lundi, à El Kerma, dans la banlieue de Boumerdes.

Par ailleurs, le ministère de la Santé a entamé la numérisation du secteur, dont notamment les établissements hospitaliers, avec notamment une gestion numérique des personnels et des malades, a souligné M.Saihi.

Il a cité, à titre d’exemple, la numérisation de tous les établissements hospitaliers de la wilaya de Blida, au moment où l’opération se poursuit en vue de sa généralisation à la totalité des structures du secteur de la santé au niveau national.

L'objectif principal de cette opération "est de réduire la pression sur les hôpitaux afin de permettre aux médecins ou aux services des urgences de faire le tri en fonction de la gravité des cas admis, dans le but de faciliter leur prise en charge, et permettre au praticien de mieux suivre ses patients", a expliqué le ministre de la Santé.

Il s’agit également d’éviter au malade de porter son volumineux dossier médical (en papier) à chaque fois qu'il se rend à l'hôpital, ou à chaque changement de résidence ou de wilaya, a-t-il ajouté.

 
Read 6 times

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.