Benabderrahmane: le FDS intégré dans le compte de gestion des opérations d'investissements publics

Benabderrahmane: le FDS intégré dans le compte de gestion des opérations d'investissements publics
23 Nov 2021

 

Benabderrahmane: le FDS intégré dans le compte de gestion des opérations d'investissements publics

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a annoncé, mardi à Alger l'intégration du Fonds de développement du Sud (FDS), après sa fermeture à la fin de l'année en cours, dans le compte de gestion des opérations d'investissements publics, révélant la mise en place d'un programme spécial pour le développement des zones frontalières.

 

Lors d'une plénière consacrée à la réponse aux préoccupations des membres du Conseil de la nation sur le projet de loi de finances PLF-2022, M. Benabderrahmane a fait part "de l'intégration du Fonds de développement du Sud (compte d'affectation spécial N 302-089) dans le compte de gestion des opérations d'investissements publics (compte N302-145) inscrites au titre du budget d'équipement de l'Etat et du développement des régions du Sud et des Hauts-Plateaux, auquel sera transféré le solde du FDS.

Le Premier ministre a, en outre, précisé que la fermeture du FDS qui sera le 31 décembre 2021, intervient en application des dispositions de l'article 167 de la loi des finances 2021.

Par ailleurs, il a souligné que le texte de loi de finances pour l'année 2022 stipule en son article 180, l'intégration des recettes et des dépenses relatives au Fonds de développement des régions du Sud, au titre du compte de gestion des investissements publics.

S'exprimant sur les opérations en cours jusqu'au 31 décembre 2021, incluses dans le Fonds de développement du Sud, dont les affectations de paiement n'ont pas encore été déclarées, le Premier ministre a affirmé que "leur mise en œuvre se poursuivra jusqu'au parachèvement de ces opérations dans les limites des affectations de paiement déclarées à la fin de l'année en cours".

Pour ce qui est des zones frontalières, le Premier ministre, ministre des Finances a fait savoir que "le développement de ces zones est une préoccupation majeure et il y aura un programme spécial pour le développement des zones frontalières, qu'il s'agisse de zones Ouest ou Est, en vue de sédentariser la population de ces zones".

Read 16 times

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.