Sahara occidental: Le Maroc responsable du blocage de la désignation d'un nouvel émissaire onusien

 

Sahara occidental: Le Maroc responsable du blocage de la désignation d'un nouvel émissaire onusien

L'ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) en Algérie, Abdelkader Taleb Omar a affirmé que le régime marocain était responsable du blocage de la désignation de l'envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU au Sahara occidental dans l'intention de maintenir le statu quo politique, appelant les Nations Unies à dénoncer cette démarche pernicieuse devant l'opinion publique internationale.

 

Dans une déclaration au site "Sahel Afrique", rapportée par l'Agence de presse sahraouie SPS, M. Taleb Omar a précisé que la RASD a donné, fin avril dernier, son aval concernant la désignation du suédois Staffan de Mistura comme nouvel émissaire onusien, mais le Maroc s'y oppose à chaque fois, la preuve en est qu'il a rejeté à ce jour 10 propositions sur un total de 12, tandis que le front Polisario a émis des réserves sur deux noms seulement.

Tenant l'ONU et le Conseil de sécurité pour responsables de l'atermoiement pour le règlement du conflit au Sahara occidental, l'ambassadeur sahraoui a appelé "à dénoncer les pratiques et les sabotages marocains incessants pour désigner un émissaire onusien", pour que le monde entier sache la vérité sur celui qui piétine le règlement du conflit et pour que le bourreau et la victime ne soient jamais traités sur le même pied d'égalité", d'autant plus que ce conflit, après la reprise de la lutte armée, compromet la sécurité et la paix internationales.

Le diplomate sahraoui a salué "les déclarations fortes" du Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP), sur la cause sahraouie durant la Conférence sur la sécurité internationale organisée dans la Fédération de Russie.

S'exprimant sur la question du Sahara occidental, "dernière colonie en Afrique et dont le peuple aspire à exercer librement son droit à l'autodétermination", le Général de corps d'armée Saïd Chanegriha a mis l'accent sur l'impératif, pour l'ONU, de prendre ses responsabilités afin de résoudre ce conflit.

Pour l'ambassadeur sahraoui, l'importance des déclarations du Général de corps d'armée Saïd Chanegriha réside dans le fait qu'elles interviennent en plein rassemblement sur la sécurité internationale "à l'effet de démasquer l'irresponsabilité du régime marocain après avoir violé l'accord du cessez-le-feu le 13 novembre dernier et toutes les menaces qui pèsent sur toute la région", d'autant que la RASD est un facteur d'équilibre dans la région.

 
 
Read 20 times

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.